« La guerre contre la drogue ? Les « Narco files » devraient inciter les décideurs politiques à adopter une approche différente » (Knack)

Sorry, this entry is only available in français and nederlands.

« Il est grand temps d’adopter une stratégie différente. Se concentrer davantage sur la répression ne peut tout simplement pas apporter de soulagement. Cela devrait encourager les décideurs politiques à adopter une approche différente et à examiner les nombreuses alternatives détaillées qui sont prêtes à être mises en œuvre », écrivent les criminologues Steven Debbaut et Tom Decorte de Smart on Drugs après avoir lu le dossier Narco Files (Knack).

Toutes ces stratégies alternatives partent d’une approche différente : la perspective sanitaire. La légalisation et donc la réglementation du cannabis ont été mises en œuvre ou sont en préparation au Canada, dans des dizaines d’États aux États-Unis, en Allemagne, en Uruguay, au Mexique, à Malte, au Luxembourg, aux Pays-Bas et en Afrique du Sud, entre autres. La décriminalisation (légale ou de facto) de la consommation personnelle de drogues (de toutes les drogues) est en vigueur au Portugal, en République tchèque, en Allemagne, au Mexique, au Chili et en Colombie, entre autres. (…)

Bien que la réglementation pharmaceutique soit souvent présentée comme une « libéralisation » ou un « affaiblissement » de la législation, c’est en réalité le contraire : il s’agit de placer le commerce de la drogue dans un cadre juridique afin que des contrôles stricts puissent être appliqués. Un contrôle strict est impossible dans le cadre d’une interdiction générale. La réglementation permet au gouvernement de contrôler quels produits peuvent être vendus, comment (par exemple via un modèle à but non lucratif, via les pharmaciens, sur ordonnance, etc.), qui y a accès et où ils peuvent être vendus. (…)

Lire la suite (nl) :  ‘War on drugs? ‘Narco Files’ zouden beleidsmakers moeten aanzetten om het over een andere boeg te gooien’ (Knack 13/11/2023)

Twitter Facebook LinkedIn Pinterest Email