Cannabis : « La prohibition ne marche pas, testons autre chose », propose le professeur Amine Benyamina (France Inter)

FRANCE – « Interdire le cannabis, c’est susciter la curiosité et offrir nos enfants aux trafics », estime le professeur Amine Benyamina chef du service Psychiatrie et addictologie à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif, président de la Fédération française d’addictologie, qui approuve les conclusions du Conseil économique et social français (CESE) qui vient de publier un rapport dans lequel il préconise une légalisation encadrée de cette drogue dite douce devant l' »inefficacité » des politiques françaises sur le cannabis en termes de santé publique. Cet organe consultatif de la société civile, où siègent notamment associations et syndicats, a créé une commission ad hoc pour ouvrir les débats « souvent caricaturés sur le sujet ».

Écouter l’interview : Cannabis : « La prohibition ne marche pas, testons autre chose », propose le professeur Amine Benyamina (France Inter, 25/01/2023)

Rapport du CESE : Cannabis : sortir du statut quo, vers une légalisation encadrée : le CESE a adopté son avis (25/01/2023)