Fiche d’info: la vaporisation du cannabis comme alternative à moindre risque

Une étude commanditée par l’Office fédéral suisse de la santé publique (OFSP) et réalisée par Unisanté en collaboration avec l’Institut de médecine de premier recours de l’Université de Berne (BIHAM) montre que les formes alternatives de consommation du cannabis, comme les vaporisateurs et les e-joints, peuvent réduire les risques liés à la consommation.

Le cannabis est largement consommé en Suisse et les usagers et usagères privilégient toujours de le fumer sous forme de joint. Or, ce mode de consommation est très nocif puisque différents composés toxiques sont libérés par la décomposition thermique du cannabis. L’émergence des marchés légaux du cannabis a permis la commercialisation de nouveaux produits comme les vaporisateurs et les e-joints. Ceux-ci chauffent directement la fleur de cannabis ou le haschisch et réduisent considérablement les risques liés à la combustion des joints. De plus, ces modes de consommation réduisent l’ajout de tabac, ce qui réduit encore les risques de la consommation.

L’association française représentant les consommateurs et consommatrices de cannabis, NormL, avait également mis en lumière ces informations dans une infographie visant à réduire les risques de la consommation de cannabis.

En savoir plus

Fiche d’information: Risques liés aux joints et à la vaporisation du cannabis
L’étude d’Unisanté et BIHAM

(Source : Grea)

Twitter Facebook LinkedIn Pinterest Email