Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de [consommation à moindre risque] (La Libre)

Sorry, this entry is only available in français.

Loin des immeubles rutilants des banques du plateau du Kirchberg et des boutiques de luxe du centre-ville, la salle de shoot de l’Abrigado, située derrière la gare de Luxembourg, offre un autre visage du Grand-Duché, le pays le plus prospère de l’Union européenne. (…)

Le directeur de l’Abrigado assure qu’une structure comme la sienne ne génère pas de nouveaux consommateurs: en matière d’usage de drogues, “la moyenne d’expérience de nos usagers lors du premier accueil dans notre salle, c’est douze ans.” (…)

“Après 13 ans, je peux vous dire que c’est peut-être la best practice pour l’Europe”, affirme M. Klein. (…)

Il existe près d’une centaine de salles de shoot ou “Salles de consommation à moindre risque” en Europe. La Suisse a montré l’exemple en ouvrant la première en 1986 à Berne, et en compte 13 aujourd’hui. Allemagne, Espagne et Pays-Bas ont suivi le mouvement dans les années 90. Les Pays-Bas comptent 37 salles de shoot, un record dans l’UE. En Belgique, une première salle pourrait ouvrir bientôt à Liège – le Parlement de Wallonie en a voté le principe en avril. Le Portugal, qui a dépénalisé en 2001 l’usage de drogues, prévoit lui deux installations fixes et une unité mobile d’ici la fin de l’année. (…)

Lire l’article :Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot – La Libre