Dossier • Substances et dépendances (Santé conjuguée)

Le dossier de Santé conjuguée du mois de mars 2024 (n°106) est consacrée aux Substances et dépendances.

Les personnes ayant un trouble de l’addiction peinent à accéder aux soins et c’est d’autant plus vrai pour celles qui consomment des produits illicites, trop souvent victimes de stéréotypes et d’(auto) stigmatisation. Agir sur les usages problématiques de substances psychoactives impose de se décentrer de la pratique soignante afin d’appréhender les impacts d’un environnement global sur ces situations. Le dispositif répressif actuel envers la plupart des drogues a (eu) pour fonction la régulation de l’ordre social, et pour effet une stigmatisation et une criminalisation des consommateurs. Ceux qui en font le plus les frais sont les plus fragilisés d’entre eux. Car les usages et mésusages de drogues sont surtout un puissant révélateur social.

Lien vers le numéro

Twitter Facebook LinkedIn Pinterest Email